Autonomie, recharge : les voitures électriques sur la bonne voie !

Lucie Charbonnet

La France a dernièrement passé le cap des 100 000 véhicules électriques en circulation. Une performance à saluer : notre pays est le premier en Europe à avoir atteint ce chiffre. L'ambition du Ministre de l'Environnement, Nicolas Hulot, est bien plus grande : en juin dernier, dans le cadre du "Plan Climat", il a annoncé la fin de la commercialisation des voitures à essence et diesel d'ici 2040.

 

Vous songez, vous aussi, à troquer la pompe contre la prise ? Ou vous avez déjà franchi le pas ? Direct Energie vous dit tout sur les sujets pratiques : autonomie des véhicules, optimisation de votre conduite, recharge électrique à domicile et à l'extérieur. Attachez votre ceinture et suivez le guide !

Une autonomie toujours en progression

Aujourd'hui, l'autonomie des voitures électriques peut être très variable selon les modèles : la fourchette s'étend de 150 à 400 km. [NB : soit entre 100 et 300 km en autonomie réelle, voir ci-après]. En 2015, l'industriel Elon Musk, fondateur de Tesla, annonçait une augmentation de l'autonomie des voitures électriques de 5% à 10% tous les ans, ce qui laissait présager une capacité de 800 km d'ici 2020.

 

Des durées record

Le 3 août dernier, un nouveau record a été battu en Italie par la Tesla Model S 100D qui a pu parcourir 1078 km avec une seule charge. Elon Musk s’est empressé de partager cette  nouvelle sur son compte Twitter. 

 

 

Une performance à relativiser : cette distance a été parcourue dans des conditions spécifiques en vue d’atteindre ce record. Ainsi, dans les conditions d’un usage quotidien classique du même véhicule, une seule charge permet généralement de parcourir 550 km.

Cette recherche de nouveaux records rejoint l’intérêt des industriels qui ont fait de l’accroissement de l’autonomie des véhicules leur priorité.  

 

Voici un aperçu des autonomies annoncées pour les principaux modèles de voitures :

 

 

Là où Musk évalue la progression à 5 à 10% par an, certains analystes voient l’autonomie des voitures électriques doubler sous 5 ans. Tout l’enjeu sera alors de limiter l’impact de cette progression sur le prix de vente final des véhicules. Les experts estiment que le marché des voitures électriques n’explosera que lorsqu'on aura atteint 400 km d’autonomie réelle pour un prix d’achat n'excédant pas les 25 000 euros. 

 

Vigilance à l’achat : la différence entre l’autonomie annoncée et l’autonomie réelle

 

Pour une voiture électrique, il est important de faire la distinction entre l’autonomie annoncée par le constructeur et l’autonomie réelle. Les constructeurs communiquent généralement sur l’autonomie en cycle NEDC (nouveau cycle Européen de conduite) : cette norme est élaborée à partir de conditions de conduite prédéterminées et appliquées à chaque véhicule. Si l’autonomie NEDC permet de comparer les différentes voitures électriques sur une même base, elle n’est pas représentative de l’autonomie constatée en conditions réelles de conduite : en effet, les conditions de test NEDC ne prennent pas en compte tous les critères qui font varier la durée de la batterie.

 

L’autonomie réelle prend en compte ces différents critères de variation et représente ainsi plus objectivement la distance que l’on peut espérer parcourir en une charge.

 

Pour vous donner un ordre d’idée, l’autonomie réelle de votre voiture électrique se situe généralement entre 50 et 80% de l’autonomie NEDC, selon votre conduite. 

 

Quelle conduite pour un maximum d’autonomie ?

Même si l’autonomie réelle de votre véhicule est inférieure à l’autonomie NEDC annoncée par le constructeur, elle est largement suffisante pour assurer la plupart des trajets du quotidien. C’est pour les longues distances que les angoisses commencent.

 

Pour être le plus proche possible des 80% de l’autonomie NEDC, et envisager les longs trajets plus sereinement, vous pouvez agir sur plusieurs critères qui sont sensiblement les mêmes que pour une voiture thermique : 

 

La vitesse

Plus vous roulez vite, plus vous consommez d’électricité. Et cette donnée est exponentielle. Lorsque vous prenez l’autoroute, votre batterie se déchargera plus rapidement.  

 

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’à un certain niveau d’affaiblissement de la batterie, votre véhicule passe automatiquement en mode économie d’énergie et vous impose une vitesse limitée. 

 

Le type de conduite

Plus votre conduite est fluide et maîtrisée, moins la batterie va se décharger rapidement. Il est possible d’économiser jusqu’à 50% d’autonomie en favorisant une conduite douce. Dans cette optique, évitez les freinages et les accélérations brusques et utilisez le frein moteur plutôt que le frein pédale. 

 

L’utilisation du chauffage et de la climatisation

Selon les saisons, vous êtes susceptible d’utiliser la climatisation ou le chauffage dans votre véhicule. Et cette simple action peut réduire votre autonomie de 10 à 30%. Pour limiter les dépenses d’énergie dans ce domaine, des accessoires intelligents sont proposés par les constructeurs. Les sièges et le volant chauffants, par exemple, permettent de chauffer une zone bien spécifique de l’habitacle et limitent la perte de chaleur.
Bien que les autres options comme la radio ou les phares aient un impact sur l’autonomie, il reste très léger.

 

Et si vous ne vous sentez toujours pas tranquille à l’idée d’un périple en voiture électrique, certains constructeurs vous proposent d’échanger occasionnellement votre véhicule contre une voiture thermique (à essence ou gazole).  

 

Recharger à domicile

Sur une prise classique

Pour charger la batterie de votre voiture électrique il est possible de brancher le câble fourni à l’achat sur une prise standard avec terre (3 entrées). Attention cependant car selon le type de prise, vous vous exposez à une surcharge de votre réseau électrique. Favorisez les prises munies d’un disjoncteur différentiel qui vous protégera des surintensités, et oubliez les autres ! Avec une prise classique, l’intensité électrique sera de 10 ampères et la charge prendra environ 8h. 

En cas de doute, n’hésitez pas à faire vérifier la conformité de l’installation électrique de votre habitation par un technicien qui saura vous indiquer si une mise aux normes est nécessaire. 

A l’aide de dispositifs spécifiques

Pour recharger en toute sécurité, il est conseillé de favoriser des prises renforcées pour un budget de 70 euros environ, ou d’utiliser une wallbox comprise entre 500 et 1200 euros.

La wallbox est un boitier à fixer au mur, qui vous garantit une recharge sécurisée et plus rapide qu’avec une prise classique : avec une intensité électrique de 16 ampères, 4h seront suffisantes pour recharger totalement votre batterie.

 Certaines marques comme Renault incluent dans la vente l’installation de la prise à domicile. Sachez également qu’un crédit d’impôt de 30% sera appliqué pour l’installation de cet accessoire. 

 

Des progrès pour la recharge à l’extérieur

Lorsque vous avez besoin de recharger votre batterie, que vous n’avez pas de prise à domicile, ou que vous n’êtes pas à proximité de chez vous, des bornes de recharge publiques sont à votre disposition. Le déploiement du réseau de bornes de recharge a pris du temps et rencontré de nombreuses contraintes, mais aujourd’hui, ces bornes sont de plus en plus simple d’accès. 

 

Homogénéisation

Dans toute l’Europe, les prises vont être homogénéisées. Avec les 3 types de prises en service jusqu’à maintenant, les chances de trouver une prise compatible avec son véhicule étaient incertaines. La norme européenne se concentre aujourd’hui sur un seul type de bornes de recharge (les bornes de « type 2 ») ce qui devrait totalement résoudre ce problème et rendre chaque borne utilisable pour tous les conducteurs de voiture électrique. 

 

Multiplication

Aujourd’hui en France plus de 20 000 points publics de recharge sont ouverts. De nouvelles bornes vont également être déployées, et en grand nombre : afin d’encourager une mobilité plus verte, la loi de transition énergétique prévoit en effet d’installer 7 millions de bornes avant 2030.   

 

Localisation des points de recharge

On trouve la plupart des bornes de recharge électriques sur la voie publique, mais aussi dans les parkings et dans les centres commerciaux. Avec le service ChargeMap (site ou application), vous pouvez identifier la borne de recharge la plus proche et contribuer en ajoutant les nouvelles bornes repérées. 

Aujourd’hui l’augmentation du nombre de véhicules électriques pose la question de l’importante production d’électricité nécessaire au niveau national.

 

Et si au lieu de poser problème, l’apparition d’un parc de véhicules électriques significatif était porteuse de solutions ?

 

La voiture électrique pourrait servir à stocker l’électricité : à la fin de la journée, c’est le reste de l’énergie contenu dans la voiture qui permettrait d’allumer son four ou de lancer une machine. Il est aussi envisageable que l’énergie stockée soit directement redistribuée sur le réseau national. Un bon moyen de répondre aux pics de consommation d’électricité.

 

Dans cette même optique d’équilibrer le réseau national d’électricité, Direct Energie travaille en partenariat avec PSA sur le projet GridMotion. Ce projet qui vise à exploiter la flexibilité des batteries électriques permettra aussi au consommateur de piloter et programmer la recharge de son véhicule en fonction de ses besoins. Affaire à suivre ! 

 

Voir aussi

Direct Energie - Que signifient les heures creuses ?

Que signifient les heures creuses ?

Lire l'article
Direct Energie - Où en est la géothermie aujourd’hui ?

Où en est la géothermie aujourd’hui ?

Lire l'article
Direct Energie - L’énergie éolienne, c’est quoi aujourd’hui ?

L’énergie éolienne, c’est quoi aujourd’hui ?

Lire l'article

Rappel gratuit et immédiat

Rappel gratuit et immédiat
Merci de choisir une valeur
Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?
J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au samedi de 8h à 21h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus