La production d’énergie renouvelable en France

La production d’énergie renouvelable en France a commencé à prendre une part prépondérante dans le mix énergétique du pays. Historiquement, la production d’énergie était dévolue à deux grands acteurs en position de monopole, EDF et GDF. Suite à l’ouverture du marché à la concurrence, nous sommes passés d’un système très centralisé basé sur quelques centrales nucléaires à une production d’énergie renouvelable en France très décentralisée, au plus proche des lieux de forte consommation électrique. Comment fonctionne ce marché ? Quels en sont les sous-jacents ? Voici ce qu’il faut savoir sur ce sujet passionnant.

Sommaire :

Quelles sont les principales énergies renouvelables en France ?

  • La filière hydraulique : une filière historique

Lorsque l’on parle d’énergie renouvelable en France, il est impossible de ne pas évoquer la production hydraulique. En effet, une énergie est déclarée renouvelable quand elle utilise une ressource naturelle et inépuisable, à la différence des énergies dites fossiles qui utilisent un combustible épuisable, comme le pétrole par exemple.

En utilisant la force de l’eau pour produire de l’électricité, l’hydroélectricité est une méthode très efficace. En France, elle est exploitée depuis de nombreux siècles, car elle était à l’origine utilisée par les nombreux moulins que l’on peut encore apercevoir aux bords de nos ruisseaux. 

Aujourd’hui, l’hydroélectricité en France reste l’énergie renouvelable la plus distribuée, avec 25,5 GW de puissance installée au 30 juin 2017. Elle ne croît cependant plus beaucoup, car les investissements dans ce type de centrales sont longs et coûteux. De plus, pour la produire de façon efficace, il faut bénéficier d’un environnement naturel adéquat avec de forts courants ou des chutes d’eau de plusieurs mètres de haut.
 

  • Le solaire et l’éolien pour tirer la filière vers le haut

L’énergie renouvelable en France est en développement et ceci est essentiellement dû à la croissance de la production des énergies photovoltaïque et éolienne. En utilisant la chaleur du soleil et la force du vent, ce type d’énergie naturelle peut être installée partout, y compris dans les habitations privées.

Sur la dernière année glissante, ces deux sources représentent 95 % de la croissance de la filière générale en France, estimée à 2 GW. Au 30 juin 2017, elles avaient une capacité installée de plus de 19,4 GW, soit 12,3 GW pour l’éolien et 7,1 GW pour le solaire.

  • Quelles sont les autres énergies renouvelables ?

Enfin, la troisième grande filière de production d’énergie renouvelable en France est celle de la bioénergie. Avec une puissance installée de près de 2 GW et une progression annuelle de l’ordre de 2,5 % sur la dernière année, celle-ci participe activement au développement de l’énergie renouvelable en France.

Grâce à des méthodes comme la méthanisation ou la biomasse, cette filière s’appuie souvent sur un combustible comme le bois, qui en brûlant produit de l’énergie. L’avantage de ces méthodes de production consiste à pouvoir les installer en proximité immédiate des lieux de production industrielle. Dans ces cas, l’énergie produite par des méthodes de bioénergie alimentera directement en électricité les machines des usines concernées.

Direct Énergie s’appuie sur l’ensemble de ces technologies pour vous proposer une énergie verte garantie. En travaillant le mix énergétique, vous pouvez dès aujourd’hui, et au meilleur prix, consommer de l’énergie issue de l’hydraulique, du solaire, de l’éolien et de la bioénergie. 

Comment fonctionne le marché de l’énergie renouvelable en France ?

L’énergie renouvelable en France dépend assez clairement des volontés politiques et publiques ainsi que de la réglementation en cours. En étant pleinement engagé dans une démarche de transaction énergétique, le gouvernement a fixé des buts à long terme (2020 et 2030), mais également des objectifs triannuels qui permettent de suivre avec précision le respect du plan de développement. Ces objectifs sont retranscrits dans ce qui est appelé la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).  

  • Un marché d’initiative privée

Le développement de la production d’énergie renouvelable en France a été confié, depuis 2007 et l’ouverture du marché, à l’initiative privée. Ainsi, un peu partout dans le pays, des producteurs professionnels et particuliers développent des projets photovoltaïques ou éoliens. Ces derniers effectuent l’ensemble des démarches nécessaires à la construction des centrales de production. Ce sont généralement les suivantes :

- Obtention des autorisations d’urbanisme nécessaires (permis de construire, déclaration préalable de travaux)

- Recherche de financement pour acquérir le matériel nécessaire, les panneaux photovoltaïques par exemple

- Acquisition des composants

- Construction, installation et raccordement (au réseau électrique ou au lieu de consommation en cas d’autoconsommation)

- Revente de l’énergie via un contrat d’achat longue durée

L’ensemble de ces initiatives privées est néanmoins sous-tendu par une action publique, notamment par le mécanisme de contrat d’achat.

  • Une mécanique de contrat d’achat

Dans le but d’inciter la production d’énergie renouvelable en France par des acteurs privés, l’État a mis en place un système d’incitation financière basé sur un contrat de rachat d’énergie.

Il se base sur deux étapes :

  1. Collecter une taxe auprès du consommateur final, sur chaque facture d’énergie émise, pour constituer une sorte de cagnotte qui sera destinée au financement du développement de la filière. Cette taxe qui s’appelle la CSPE, ou contribution au service public de l’électricité, a été instaurée en 2002 et a permis de collecter plusieurs milliards d’euros directement affectés au développement d’une énergie durable.
  2. Désigner des acheteurs obligés, qui s’engageront auprès des producteurs d’énergie renouvelable respectant un très grand nombre d’obligations réglementaires à leur racheter l’électricité produite sur une durée de 20 ans, avec un tarif fixe durant l’ensemble de la période. Cette très forte visibilité de revenus permet aux producteurs de trouver plus facilement des financements et donc de faciliter le développement de projets de production d’énergie renouvelable en France en les rendant plus rentables.

 

  • Une mécanique de subventions

Outre ce mécanisme de contrat d’achat qui fonctionne très bien en France, le pays est également très engagé dans une politique de subventions, notamment via l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Cet organisme dispose en effet chaque année de dotations financières qui sont destinées à des projets de développement d’énergie renouvelable, comme des centrales de cogénération. Ces aides peuvent souvent être très incitatrices, notamment pour les projets de grande envergure, pour qui elles peuvent parfois représenter jusqu’à 50 % du montant global de l’opération. 

Quel est le pourcentage de l’énergie renouvelable en France ?

L’énergie renouvelable en France affiche un pourcentage de 18,1 % de couverture de l’électricité consommée en France au cours de la dernière année glissante. Ce taux s’élève même jusqu’à 22,1 % si l’on prend en compte uniquement le deuxième trimestre 2017.

  • Quels objectifs pour l’énergie renouvelable ?

L’objectif affiché par l’État au travers du plan climat révélé le 6 juillet 2017 est d’atteindre 32 % de la consommation finale d’électricité des ménages et entreprises françaises d’ici 2030. Il permet de mettre des mesures chiffrées et précises et ainsi d’appliquer réellement l’Accord de Paris de la dernière COP21. 

Pour atteindre ce but, l’État souhaite continuer les deux incitations financières basées sur les contrats d’achat et les subventions. Néanmoins, une forte volonté existe également pour viser le développement de l’autoconsommation, que ce soit pour les ménages ou les entreprises. Ainsi, des aides monétaires importantes, sous forme de primes à la construction, sont d’ores et déjà mises en place pour inciter le développement de ce genre de projets.

Grâce à tous ces outils et au développement des technologies qui permettent, à des coûts plus faibles, de fournir plus, la production d’énergie renouvelable en France devrait poursuivre sa forte croissance et devenir une alternative très crédible au nucléaire.

  • Comment se situe la France dans l’Europe ?

En Europe, la puissance EnR installée à la fin d’année 2016 est de 496,3 GW. Avec 108 GW installés, l’Allemagne est, de très loin, le premier pays producteur avec une puissance plus de deux fois supérieure à celle de la France, qui n’a que 46,8 GW installés au total.

Notons que dans des pays comme la Norvège ou l’Islande, l’énergie renouvelable couvre déjà l’ensemble de la consommation électrique. En Espagne, 38,7 % des consommations sont assurées par des EnR. Ce taux est de 33,8 % en Allemagne et de 33,4 % en Italie.

Au regard de ces chiffres, la France a donc clairement une marge de progression, notamment sur le solaire et l’éolien, la filière hydraulique française étant une des plus performantes. 

Comment bénéficier d’une énergie renouvelable à la maison ?

Outre le fait d’investir soi-même dans la construction de centrales solaires ou éoliennes, il est également possible de bénéficier d’une énergie garantie 100 % renouvelable avec Direct Énergie.

Nous vous proposons en effet des abonnements sur mesure avec une énergie garantie d’origine renouvelable. Grâce à cette formule, consommer aujourd’hui de « l’énergie propre » chez soi ne coûte pas plus cher qu’une solution classique.

Simulez votre consommation

Voir aussi

Notre dossier sur l'énergie éolienne

Lire l'article
Direct Energie - L’énergie biomasse : définition, fonctionnement et chiffres clés

L’énergie biomasse : définition, fonctionnement et chiffres clés

Lire l'article

Notre dossier sur l'énergie solaire

Lire l'article

Rappel gratuit et immédiat

Rappel gratuit et immédiat
Merci de choisir une valeur
Le numéro n'est pas valide

La raison sociale de l'entreprise n'est pas valide

Déja client ?
J'appelle le 0 970 80 69 69 du lundi au samedi de 9h à 19h (prix d'un appel local)

Lancement de l'appel
Nous vous appelons
Vous avez décroché
Le téléphone de votre correspondant sonne
Votre correspondant vient de répondre
Vous êtes en relation
L’appel vient de terminer, merci
Vous n'avez pas décroché
Votre correspondant n'a pas décroché
Votre correspondant est déjà en ligne

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au samedi de 8h à 21h.

Merci de votre compréhension.

Nos services sont actuellement fermés.
Nos conseillers se tiennent à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 19h.

Nous vous invitons à indiquer vos coordonnées pour être recontacté sous 48h ouvrées :

Votre numéro a été temporairement suspendu suite à un abus